• Des thèmes, des articles et liens vers divers contenus de référence en ligne.

    Icone poisson effervescent
  • Émile Reynaud

empty
Humorous Phases
of Funny Faces
-1906

Réalisé par James Stuart Blackton, auteur du premier dessin animé sur support photographique (Émile Reynaud étant sur support non argentique). Le film est projetté en 1906 on y voit James Stuart Blackton dessiner, semble-t-il à la craie sur un fond noir, un bonhomme qui se met à bouger. L'histoire : un jeune couple, se fait les yeux doux, puis vieillit, enlaidit, le mari fume un gros cigare et asphyxie son épouse grimaçante qui disparaît dans un nuage de fumée, la main de l'animateur efface alors le tout. Certaines scènes utilisent le papier découpé pour simuler un contour de craie. Le film est tourné à 20 images par seconde, il dure 1 minute 20 secondes.

Source inspirée : Wikipédia
  • James Stuart Blackton

space


et de l'animateur qui intervient dans son propre dessin, Cohl s'en détache nettement en mettant en place de nombreuses péripéties. Cohl trace pas moins de 700 dessins, filmés chacun grâce au "tour de manivelle" sur deux clichés successifs, ce qui fait en tout 1400 photogrammes. Pour donner l'illusion de dessin à la craie sur tableau noir, contrairement à son modèle, James Stuart Blackton, il effectue d'abord ses dessins à l'encre de Chine sur feuille blanche et utilise ensuite un contretype du négatif (qui inverse ainsi le blanc et le noir du dessin et du fond). Il intègre aussi des images de sa propre main qui intervient dans le film. Sa démarche stylisée s'éloigne des dessins et fonds réalistes que Reynaud utilisait, d'autant plus que Reynaud pouvait colorier ses dessins.

Source inspirée : Wikipédia


  • Emile Cohl

empty

un personnage central doté d'une personnalité propre et attachante. La science de la perspective permet à McCay de rendre parfaitement les effets en 3D. Il ne manque que le son au film. Qu'à cela ne tienne, McCay reprend le chemin des forains de ses années de formation et présente lui-même ses films à travers l'Amérique; durant les projections, véritable show man, il fait en direct les bruitages sonores et participe même au film (il donne lui-même des ordres à Gertie qui présente un numéro de music-hall et participe à l'intrigue au point d'intégrer le film à la fin).

Source inspirée : Wikipédia
  • Winsor McCay

empty

Retour en haut de page